• Espace MRE

Suspension du vol Montréal-Casablanca: Honte à vous M. Trudeau!

La décision de suspendre pour un mois les vols en provenance et à destination du Maroc au moins jusqu'au 29 septembre, prise par le Canada a désagréablement surpris des milliers de marocains qui s'apprêtaient à rentrer. Le prétexte des tests PCR falsifiés par certains laboratoires marocains est loin d'être convaincante. La grande majorité des personnes bloquées au Maroc à la veille de la rentrée scolaire ne comprend pas cette décision puisqu'ils se trouvent dans une situation de punition collective alors que la plupart des personnes concernées ont payé rubis sur l'ongle leur test PCR et respecté les exigences sanitaires.


Ni les États-Unis ni les pays européens ne sont allés jusqu'à suspendre leur vol. Le zèle des autorités canadiennes suscite donc plusieurs interrogations. Il parait tout à fait injustifié de prendre une telle mesure alors que des centaines d'enfants étaient à la veille de retrouver l'école. Imaginons dans ces conditions le désarroi des parents. Pour ces derniers, pas sûr non plus que tous les employeurs acceptent la formule du travail à distance. Donc, un manque à gagner manifeste de plusieurs milliers de dollars pour certains. Et en dépit des solutions de rechanges proposées par la Royal air Maroc, le casse-tête pour les concernés est considérable. Prendre un vol Air France avec escale à Paris coûtant les yeux de la tête? Soit! Mais qu'en est-il du test PCR? Est-il disponible à Orly ou à Roissy ? Qu'en est-il des formalités dans la zone transit? Idem pour l'option la plus viable: Celle de New York.


Bref, le gouvernement canadien a fait montre d'une légèreté manifeste en ne se souciant aucunement de l'intérêt des enfants et des personnes qui devaient retrouver leur travail à date fixe. Une pensée aussi pour les centaines d'étudiants dont les parents se sont acquittés des frais d'études à coups de milliers de dollars. C'est au bas mot un mois de la session d'automne qui risque d'être perdu. Et personne n'a l'assurance que les vols vont reprendre normalement à la fin de la période indiquée. Pour toutes ces raisons, le gouvernement Trudeau a fait montre d'une erreur de jugement coupable et qui s'ajoute à celle de convoquer des élections anticipées dont personne ne veut. D'ailleurs, les sondages en disent long sur la tendance...

Image: NDTV

558 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Smart Phone

NOUS ÉCRIRE

Vos informations ont bien été envoyées !

Votre référence en journalisme marocain