• Espace MRE

Mélilia: Pressions énormes pour la réouverture de la 'frontière'.

La Confédération des entrepreneurs de Mélilia (CEME), réclame la mise en service d'une ligne maritime entre le port de l'enclave espagnole et celui de Beni Anzar, situé à un jet de pierre. Si l'objectif consiste à ''œuvrer à une fluidité du trafic commercial et des personnes'', les autorités locales de la ville occupée reconnaissent désormais à voix haute que la fermeture des frontières terrestres avec le Maroc, officiellement pour des raisons sanitaires, occasionnent des pertes considérables pour l'enclave. Les autorités de cette dernière assurent qu'advenant un feu vert de la part du Maroc, la compagnie Balearia serait disposée à assurer ''dans les plus brefs délais'' la liaison avec le port de Béni Anzar aussi bien pour le trafic commercial que pour celui des passagers. Il apparaît manifeste que le tour de vis donné par le Maroc à l'accès aux enclaves de Sebta et Mélilia occasionne des pertes manifestes...

Image: Le Desk



262 vues0 commentaire
Smart Phone

NOUS ÉCRIRE

Vos informations ont bien été envoyées !

Votre référence en journalisme marocain