• Espace MRE

Hajar Raïssouni: Pas de liberté provisoire...

La journaliste d'Akhbar al Yaoum Hajar Raïssouni ne bénéficiera pas d'une liberté provisoire, a tranché jeudi 19 septembre le Tribunal de première instance de Rabat. Le jeune journaliste avait été mise en état d'arrestation pour "relations sexuelles hors mariage" et pour "avortement sans qu'il n'y ait de cas de force majeure". Le procès de la jeune journaliste a suscité un véritable tollé aussi bien auprès au niveau des médias marocains qu'à celui des organismes qui militent en faveur du droit des femmes à disposer de leur corps. Pour de nombreux observateurs, même dans l'hypothèse où les peines retenues contre la jeune Hajar s'avéraient exactes, le procès n'en serait pas moins injuste tenant compte du fait que le nombre de cas d'avortement qui s'effectue dans les cliniques privées marocaines quotidiennement est impressionnant. Incarcérer tous les "coupables" serait tout simplement utopique...

Image: La Nouvelle Tribune

Smart Phone

NOUS ÉCRIRE

Votre référence en journalisme marocain

                                                                                          Tous droits réservés ©2018 de Espace-MRE.