• Espace MRE

Explosion de cas de covid-19 au Maroc: Vers un reconfinement?

Avec 698 cas enregistrés dimanche 5 juillet, le Maroc est entré dans une phase d'incertitudes aux retombées économiques inéluctablement néfastes. Ainsi, en l'espace d'une quinzaine de jours, le Royaume est passé de quelques dizaines de cas par jour à quelques centaines au moment même où les rumeurs concernant la relance du tourisme et la reprise des vols internationaux devenaient de plus en plus persistantes. Rien n'est moins sur! L'Espagne, qui est passée entre la mi-mars et début mai par une période épouvantable vient de rouvrir son espace aérien à plusieurs pays hors Union européenne comme le Canada et la Tunisie, mais a pris soin d'exclure le Maroc et l'Algérie, alarmée par l'explosion des cas dans ces deux pays depuis deux semaines.


La question qui se pose désormais est de savoir si l'opinion publique marocaine serait prête à accepter le principe d'un reconfinement hermétique comparable à celui du mois d'avril. Dans le monde entier, que ce soit en Europe, en Afrique du Nord ou dans l'ensemble du continent américain, l'exaspération est palpable, à fortiori avec le retour du beau temps, propice aux sorties en famille. À la longue, l'observation scrupuleuse des mesures sanitaires décrétées par le gouvernement devient de plus en plus difficile et le citoyen lambda fait de plus en plus montre de relâchement comme s'il se sentait disposé à cohabiter avec la fatalité. Le nombre de cas enregistrés au Maroc, même si, fort heureusement il n'est pas traduit par un nombre de morts conséquent appelle à une vigilance particulière. Il rappelle brutalement la précarité de la situation alors que plusieurs experts avaient caressé l'espoir de voir la chaleur de la saison estivale agir comme une arme létale contre le coronavirus.


Aujourd'hui, ce n'est plus seulement la saison estivale qui est définitivement enterrée pour les professionnels, mais on se pose déjà des questions sur les conditions dans lesquelles la rentrée 2020-2021 aura lieu dans un tel contexte. Certains mettent même en garde contre les risques d'une recrudescence dramatique qui interviendrait en automne, saison particulièrement propice à un retour en force de la pandémie. Seule certitude pour le moment, l'année 2020 restera dans les annales de l'histoire comme celle d'une récession universelle d'une ampleur sans précédent. Un bilan aussi tragique que les 531 000 morts et 11 304 000 cas enregistrés jusqu'à présent. Ce qui revient à dire qu'un retour à la normale risque de prendre pas mal plus de temps que prévu même si on s'obstinait à afficher un optimisme niais...

Image: La Vie Eco

326 vues
Smart Phone

NOUS ÉCRIRE

Votre référence en journalisme marocain

                                                                                          Tous droits réservés ©2018 de Espace-MRE.