• Espace MRE

Espagne: Les contours du déconfinement

Premier pays européen en termes de nombre de cas de coronavirus - 213 000 cas au 23 avril 2020- et deuxième pour ce qui est du nombre de décès - 22 000-, l'Espagne a subi une véritable hécatombe à laquelle elle n'était nullement préparé. Après une quarantaine de jours de confinement, marquée par des restrictions presque sans équivalent en Europe mais à la hauteur des chiffres enregistrés, le gouvernement de Pedro Sanchez vient d'annoncer une batterie de mesures synonymes de retour progressif à la vie normale. Le déconfinement devrait ainsi être amorcé à la mi-mai après une reprise timide de l'industrie.


Il est question entre autres de retour aux établissement scolaires qui passerait par une réduction du nombre d'élèves par classe et par l'obligation d'observer des mesures d'hygiène rigoureuses, Le football, dont l'Espagne est un acteur incontournable à l'échelle mondiale devrait reprendre ses droits entre le 4 et 11 mai pour ce qui est des entraînements. Lesquels devraient là encore se dérouler selon un protocole des plus rigoureux. Si l'expérience s'avère concluante, on évoque alors la reprise de la Liga vers la mi-juin...sans public qui est l'âme même du football. Et il est à prévoir qu'une bonne partie de la saison 2021-2022 se déroule sans public. Une épouvantable saignée en argent et en spectacle. Les enfants, eux, auront droit à une heure de sortie par jour entre 9h et 21h à condition qu'ils soient accompagnés d'un adulte. Selon le vice-président du gouvernement espagnol et leader du parti Podemos Pablo Iglesias, qui en a fait l'annonce jeudi 23 avril, "Ils pourront jouer aux patins et avoir sur eux leurs jouets, mais ne pourront pas pour le moment s'amuser avec d'autres enfants".

Le transport public à son tour sera assujetti à des normes strictes à commencer par le souci de respecter un à deux mètres de distances entre usagers. Ajoutons à tout ça le port de masque obligatoire tout au long de la période de déconfinement et le temps qu'un vaccin finisse par terrasser le Covid-19. Toutes ces mesures, jointes aux conséquences ravageuses de la pandémie à l'échelle internationale devraient entraîner une dégringolade vertigineuse du PIB. Les mesures sociales mises en place pour atténuer l'impact du Covid-19 sur le quotidien des espagnols atteignent des proportions inégalées dans l'histoire récente de ce pays. Autant dire qu'à l'instar de tous les pays de la planète, il y aura un avant et un après Covid-19. À cette différence près que l'Espagne a pays un tribut extrêmement élevé en vies humaines. Une phrase revient de plus en plus souvent en Espagne: "Plus rien ne sera comme avant...".

Image: Journal Métro

116 vues
Smart Phone

NOUS ÉCRIRE

Votre référence en journalisme marocain

                                                                                          Tous droits réservés ©2018 de Espace-MRE.