• Espace MRE

Casablanca: Incarcération d'un magistrat après la plainte d'une MRE

Un substitut du procureur et neuf complices présumés se trouvent sous les verrous à Casablanca pour extorsion, corruption, falsification de procès-verbaux et exploitation d'une position d'autorité. Quelques membres de la gendarmerie royale et de la sûreté nationale ont trempé dans ces affaires aux ramifications multiples. Selon le quotidien Assabah, tout est parti d'une MRE qui cherchait à obtenir la libération d'un proche en contrepartie d'un montant convenu. Le substitut du procureur était d'accord et devait à cet effet s'assurer de la complicité de quelques agents d'autorité. La libération a eu lieu conformément aux termes de "l'entente''. Seulement voilà, la dame n'a versé qu'une partie du montant convenu et c'est là où les ennuis ont commencé pour tout le réseau qui a trempé dans cette affaire. Chantage, menaces et autres pratiques sordides ont conduit tout ce beau monde devant le procureur...

Image: Le 360

680 vues0 commentaire
Smart Phone

NOUS ÉCRIRE

Vos informations ont bien été envoyées !

Votre référence en journalisme marocain